La Fondation Jérôme Seydoux-Pathé

Depuis 2010, je travaille pour la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé. Au sein de cette Fondation, ma mission est double puisque je m’occupe de la communication, mais aussi de la gestion et du développement d’une partie du fonds d’archive, plus communément appelée « collections récentes » de la Fondation.

Au niveau de la communication, ma position est de renforcer la communication externe en développant la notoriété et l’image de la Fondation, principalement par le biais des relations presses et des relations publiques. La Fondation possède à ce jour près de 300 000 documents (imprimés divers, photographies, affiches, appareils…). Fort de ce fonds exceptionnel, elle doit à présent se faire connaître et développer ses partenariats en contribuant à des colloques ou des expositions (ex : Exposition Péplum à Lyon, les Enfants du Paradis et Le Monde enchanté de Jacques Demy à la Cinémathèque française, exposition dédiée à Claude Berri). Elle contribue également à nourrir des documentaires d’archives pour la télévision ou le cinéma. Un important travail de gestion des droits est à prendre en compte dans l’organisation de tels événements.

En parallèle de ces opérations, la stratégie de communication de la Fondation tend à se développer aussi sur le web. Dans le cadre de cet enjeu, j’ai contribué à la refonte du site internet avec l’agence TheCodingMachine. Les principaux résultats de ce travail ont été : une ergonomie plus adaptée à nos utilisateurs, un design plus moderne, un accès facilité aux différentes bases de données « documentaire » et « filmographie », la création  de nouvelles rubriques (actualités, projections, expositions, ateliers pédagogiques, présentation du nouveau centre, dossiers thématiques… ) et point essentiel, en tant qu’administrateur, un outil CMS entièrement administrable par nos soins. Le développement de la présence de la Fondation sur les réseaux sociaux a été également un aspect majeur de cette stratégie digitale.

Les relations avec les autres filiales du groupe (Pathé films, les cinémas Gaumont Pathé, Pathé UK, Pathé Live…) sont essentielles pour développer le fonds d’archive récente. Cette partie regroupe l’ensemble des films produits et/ou distribués par Pathé depuis les années 70 jusqu’à aujourd’hui. Parmi les titres phares, on peut citer : Germinal, Tess (film restauré en version 4K en 2012), Parle avec elle, Lost in translation, In the cut, Deux Frères, les Choristes, Astérix et Obélix : mission Cléopâtre, Slumdog Millionaire, Bienvenue chez les Ch’tis, Camping, LOL, Le Prénom, Sur la piste du Marsupilami et plus récemment Supercondriaque ou La Belle et la bête.

LA FONDATION JEROME SEYDOUX-PATHE

La Fondation Jérôme Seydoux-Pathé est la seule fondation reconnue d’utilité publique dédiée au cinéma. Elle oeuvre à  la conservation et à la mise à disposition du public du patrimoine historique de Pathé.

La Fondation regroupe l’ensemble des collections non-film de Pathé depuis sa création en 1896. C’est également un centre de recherche destiné aux historiens, aux enseignants, aux étudiants ainsi qu’à toutes les personnes qui s’intéressent au cinéma. Le fonds d’archive regroupe plusieurs collections et comprend un riche ensemble de matériel iconographique et publicitaire (affiches, maquettes), des documents imprimés (scénarii, dossiers de presse, bibles de tournage), des appareils et accessoires cinématographiques, des photographies (photographies de tournage, de plateau, d’exploitation), des objets (objets provenant des tournages, matériel promotionnel, produits dérivés), une bibliothèque d’ouvrages et de périodiques, ainsi que les archives administratives et juridiques de Pathé depuis sa création.

La Fondation Jérôme Seydoux-Pathé participe également à diverses manifestations culturelles : expositions, conférences. De plus, elle collabore à l’édition d’ouvrages tels que le coffret prestige Pathé 1990-2010 ou encore l’album photos consacré au film La Dolce vita.

La Fondation Jérôme Seydoux-Pathé s’agrandit !

Depuis le 9 septembre 2014, la Fondation s’est s’installée dans de nouveaux locaux situés dans le XIIIème arrondissement de Paris. Le Rodin, ancien théâtre puis cinéma, est reconverti en un véritable lieu dédié à l’histoire du cinéma. Ce nouvel ensemble, conçu par Renzo Piano, permet de regrouper les bureaux de la Fondation, un centre de documentation et de recherche, les collections de la Fondation, des espaces d’expositions dont une galerie dédiée aux appareils cinématographiques, ainsi qu’une salle de projection spécialisée dans le cinéma muet avec des séances accompagnées par un pianiste.